( 29 février, 2008 )

Les atrocités et les actes de brutalité font habituellement la une de la presse à sensation. De ce fait, les gestes quotidiens de compassion et de bonté s’en trouvent souvent éclipsés. Il en demeure pas moins que dans le monde entier, un besoin d’amour, d’affection et de sympathie se fait cruellement sentir. A ce propos l’amour des gens se refroidi et perdent peu à peu la confiance d’une certaine complicité entre personne. Qui n’a pas besoin de compassion ? Faire preuve de compassion dans un monde généralement froid et inhospitalier n’est pas chose facile. L’opinion courante veut que, pour connaître le succès et la gloire, il faille se montrer impitoyable et dur. L’avidité et l’égocentrisme étouffent très vite les élans de compassion.

Pas de commentaires à “ ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|