( 2 mars, 2008 )

Seriez vous prêt à renoncer volontiers à vos richesses matérielles, à donner ce qui vous tient le plus cher à des gens qui sont dans le besoin ? Combien de nos jours sont-ils à faire ce geste ? Probablement pas beaucoup, le matériel a pris une place importante dans la vie même de l’être humain, d’ailleurs sont existence il le passe à amasser ces trésors, auxquels ont leur a attribué une valeur, certes une valeur humaine, mais qui parfois condamne et pourrit nos vies par leur présence. Le matérialisme peut nous aveugler, nous renfermer sur nous, nous cloîtrer au point de faire d’eux des idoles fétiches et où dans notre inconscience nous leur portons une adoration. Beaucoup sont triste à l’idée de se séparer de leur bien, jusqu’à sentir en eux une sorte de malaise, de mal être. Nous rattacher au matérialisme nous apporte t-il la conviction d’un vrai bonheur ? Cela suffit-il à nous rendre heureux, au point de devenir égoïste, car le matérialisme nous fait devenir personnel mais aussi sous un autre angle il nous détruit dans notre dépendance, celle que nous nous sommes voués à sacrifier nos vies. Malheureusement les hommes ne s’arrêtent pas là, les maux que que font subir à cette planète les hommes sont la preuve que l’être humain est loin d’apporter les solutions requises. Voyons en quelques exemples, ce siècle à ses pires heures, il aura été celui du Diable. Jamais auparavant l’homme n’avait manifesté une telle propension à tuer, une telle soif de meurtre pour des motifs raciaux, religieux ou sociaux. Dans le même temps, les hommes polluent l’air, souillent la terre, en épuisant les ressources et conduisent un nombre incalculable d’espèces au bord de l’extinction. Le réchauffement climatique est une menace qui un jour ou l’autre nous tuera tous, d’un côté nous avons à protéger nos vies de prédateurs, chose qui n’est pas forcément facile, selon où nous demeurons géographiquement. De l’autre ces catastrophes naturelles qui à tout moment peuvent nous tuer, nous sommes pris dans un étau, vue sous cet angle il n’y a pas vraiment de solutions pour s’en sortir indem. Tout ce qui arrive est entièrement de notre faute, ces guerres, ces peuples qui encore au 21ème siècles meurent de faim et la négligence que l’on porte au regard de ce monde. Il ne faudrait pas se sentir fier, au contraire il faudrait plutôt se remettre en question et se demander si un jour dans notre existence nous avons fait quelque chose de bien ?

Pas de commentaires à “ ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|